En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo irstea logo draaf logo partenaire logo europe Logo-feader logo chambre d'agri

PSDR 4 - Rhône Alpes

BRRISE - Bien-être, attractivité des territoires ruraux et inégalités socio-spatiales

Projet porté par Lise Bourdeau-Lepage (Université de Lyon-CNRS) et Pierre-Marie Chapon (SCET -Services, Conseil, Expertise et Territoires- filiale Caisse des Dépôts et Consignations)

BRRISE
La problématique des inégalités et du bien-être est posée, en particulier au regard de l’apparition de poches de pauvreté ou d’exclusion et de relégation dans certains territoires ruraux, qui pourraient courir le risque de devenir des délaissés. Au niveau d’une région, le constat est souvent fait d’un développement hétérogène des territoires générant des inégalités entre les habitants et d’une attractivité inégale des territoires qui la composent.

Le projet BRRISE s’inscrit dans le débat sur l’émergence de nouvelles ruralités. Son objectif est de saisir les inégalités socio-spatiales de bien-être à l’échelle de Rhône-Alpes et de mettre en exergue les éléments constitutifs du bien-être, afin d’esquisser des stratégies participatives pour améliorer le bien-être dans les espaces ruraux et la qualité de vie de leurs habitants.

Trois groupes de questions animent le cœur du projet : 1) Comment révéler les disparités de bien-être entre les espaces ruraux, urbains et périurbains ? Les territoires ruraux les moins attractifs économiquement constituent-ils des îlots de mal-être au sein de la Région Rhône-Alpes ?  2) Quels sont les éléments qui contribuent au bien-être des usagers du territoire ? Sont-ils plus sensibles à certaines aménités en fonction de leur lieu de résidence au sein de la région Rhône-Alpes ? Comment la proximité de la nature, les mobilités, le capital social, « l’habiter », jouent-ils un rôle ? 3) Comment accompagner les acteurs du développement local pour optimiser l’attractivité de leur territoire, en se mobilisant sur la connaissance approfondie des motivations et du bien-être ressenti des habitants ?

Dans un premier temps, l’ensemble des communes de Rhône-Alpes sont classées selon des indicateurs de bien être théorique. Puis, cinq communes-tests font l’objet d’enquêtes pour identifier le niveau de bien-être ressenti/subjectif et les déterminants du bien-être de leurs habitants. Enfin, des travaux participatifs et prospectifs sont mis en place dans trois communes-tests rurales, afin de définir un panel de mesures pour améliorer la vie quotidienne des habitants et l’attractivité des espaces ruraux rhônalpins.

A VOIR :

L'interview d'un acteur et d'un chercheur participant au projet.

 

La présentation commentée des objectifs, du déroulement du projet, des résultats attendus.

Diaporama commenté BRRISE

A LIRE :

Le document "4 pages" de présentation du projet.

Le poster du projet.