En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo irstea logo draaf logo partenaire logo europe Logo-feader logo chambre d'agri

PSDR 4 - Rhône Alpes

SAGACITE - Rôle et processus de l’intelligence collective pour l’innovation dans les reconfigurations des activités agricoles et leur place dans les territoires

Projet porté par Claude Janin (Université Grenoble Alpes) et Anne Carton (Cap Rural)

SAGACITE
A l’heure de la dérégulation de la politique agricole commune, de la refonte des collectivités territoriales, et des enjeux relatifs au changement climatique, les acteurs de nombreux territoires s’inquiètent du devenir de leurs activités, particulièrement agricoles, et de leur environnement. La co-construction d’intelligence collective pourrait alors contribuer à accroître capacités et autonomie des acteurs dans ces contextes mouvants.

Le projet SAGACITE vise à mieux connaître la notion d’intelligence collective, notion qui contribue à enrichir les compétences des acteurs pour « transformer » les changements subis ou voulus en innovation. Le projet vise ainsi la capacité des individus et des collectifs à être plus acteurs que sujets des changements.

Le projet répond à trois questions : Quels sont les rôles et processus de l’intelligence collective dans l’élaboration et la mise en œuvre de démarches de changement et d’innovation par des acteurs inscrits dans leurs territoires ? Comment accompagner un collectif d’acteurs dans l’identification et l’évaluation de leurs marges de manœuvre, autant par rapport aux autres acteurs que par rapport au degré d’autonomie de leurs systèmes d’activités ? Comment identifier et mesurer ses marges de manœuvre dans des périodes de changements ou de crises ?

Le projet se déploie sur six terrains illustrant différents types de situations de changement concernant l’agriculture, soit impulsés par les acteurs devant des changements de contexte en cours (BioVallée, Vivre Bio en Roannais, Monts du Beaujolais), soit «imposés» comme la fin de la gestion administrative des quotas laitiers (Sud-Isère, Chartreuse, Savoie).

A VOIR :

L'interview d'un acteur et d'un chercheur participant au projet.

  

La présentation commentée des objectifs, du déroulement du projet, des résultats attendus.

Diaporama commenté SAGACITE

A LIRE :

Le document "4 pages" de présentation du projet.

Le poster du projet.