En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo irstea logo draaf logo partenaire logo europe Logo-feader logo chambre d'agri

PSDR 4 - Rhône Alpes

FRUGAL - Formes urbaines et gouvernance alimentaire.

Projet porté par Bernard Pecqueur (Université Grenoble-Alpes), Catherine Darrot (AgroCampusOuest) et Serge Bonnefoy (Terres en villes)

FRUGAL
La mise à l’agenda local et régional de la question alimentaire a suscité l’instauration de nouveaux dispositifs publics et des prises de positions politiques des collectivités territoriales. Les dynamiques territoriales sont réinterrogées par la modernité des enjeux de «la ville qui mange» et du nouveau «design» de la métropolisation par l’alimentation. Cela concerne tout à la fois les conditions d’activation des flux locaux alimentaires autour des bassins alimentaires métropolitains, l’innovation technico-économique, l’invention de nouvelles formes agri-urbaines, les conditions et les formes d’une gouvernance et d’une action publique renouvelées pour favoriser le développement de systèmes alimentaires métropolitains efficaces.

le parti-pris du projet FRUGAL est celui d’une autonomie alimentaire accrue dans une perspective de villes-territoire post-carbone et de meilleure valorisation économique et sociale des ressources de ces territoires.

Les objectifs du projet sont d'aboutir à l'élaboration de principes d'actions publiques prenant en compte les enjeux d'alimentation urbaine et leurs conséquences sur le « métabolisme » des villes qui intègre une évaluation des flux alimentaires.

Trois questions-clefs sont abordées : Peut-on reconnaître et accompagner l’émergence d’une politique publique territorialisée de l’alimentation avec un service public de l’alimentation ? Comment décrire et imaginer les co-évolutions entre agriculture urbaine et péri-urbaine, production agricole importée et alimentation des villes-centres et des métropoles où se situent majoritairement les mangeurs, ainsi que les produits qu’ils ingèrent ? Quelles nouvelles formes urbaines cela implique-t-il et comment les négocier ?

Le projet s’appuie sur neuf études de cas menées dans des agglomérations de Rhône-Alpes (Lyon, Grenoble, Roanne) et de Grand Ouest (Rennes, Poitiers, Angers, Nantes, Caen, Lorient) avec des comparaisons régionales et interrégionale.

A VOIR :

L'interview d'un acteur et d'un chercheur participant au projet.

 

La présentation commentée des objectifs, du déroulement du projet, des résultats attendus.

Diaporama commenté FRUGAL

A LIRE :

Le document "4 pages" de présentation du projet.

Le poster du projet.